jardin

La cuisine Dominicaine

Les découvertes sont nombreuses quand on vient dans un pays comme la République Dominicaine. Outre les nombreuses richesses naturelles que possède l’île, la gastronomie contribue aussi entant qu’attrait touristique. Une cuisine majoritairement sous influence créole mais aussi taïnos, européenne et africaine, ce qui aboutit à des plats haut en gout et en couleur. On peut notamment en faire l’approchement avec la cuisine des îles voisine comme Porto Rico ou Cuba mais seul les noms de plats s’en diffère.

Le petit déjeuner

Les Dominicains commencent leur journée en prenant comme petit déjeuner des œufs, de la viande et des fruits. Ce qui peut aussi être remplacée par un petit déjeuner plus robuste avec de la viande frite (du salami dominicain) et du fromage frit. Il faut dire que les Dominicains, tout comme les espagnoles estiment que le plus grand repas de la journée repose sur le petit déjeuner. Ce qui fait du « Bandera » le repas du matin le plus commun.

Les plats et leurs origines

Etant donné que la République Dominicaine fut autrefois une colonie espagnole, certaines habitudes ont été héritées de ces derniers. C’est le cas de la gastronomie, dont font partie de nombreux plats traditionnels espagnols et dont la manière de les cuisinés a depuis quelque peu été modifiée de manière plus locale. Ajouté à cela une des cuisines africaines, taïnos et créoles qui participent à la diversité gastronomique qui a été transmise il y a des siècles.

Ainsi un plat typiquement dominicain résulte du grand brassage culturel qui existe dans le pays. Viande, légume, fruit et céréale et produit laitier peuvent intégrer les plats dominicains, il n’y a pas beaucoup de limitation là-dessus.

Il y a aussi les habitudes héritées des immigrants du Moyen-Orient levantin qui passe par l’utilisation d’épices en tout genre pour assaisonner les plats et leur donner encore plus de saveur.

Différences chaque régions

Mais même s’ils appartiennent aux mêmes pays, les habitudes générales dépendent grandement de la situation géographique de chacune. C’est-à-dire que les plats ne sont pas communs dans toute l’île mais varient d’un endroit à l’autre.

Dans les villages côtiers par exemple, la cuisine se repose sur plus de choix sur les fruits de mer. Ce qui attire beaucoup de touristes dans la région nord du pays et qui résident directement dans les villa las terrenas. Contrairement à cela dans les autres villages, l’utilisation de fruit de mer sera moins fréquente mais à la place impliquera d’avantage de la viande de porc.

Les publications similaires de "Alimentation"

  1. 7 Nov. 2017Comment nourir la planète de manière éco-responsable?426 aff.
  2. 3 Nov. 2017Les céréales bios19 aff.
  3. 5 Sept. 2017Consommez bio pour laisser une terre plus propre à vos enfants219 aff.
  4. 16 Juin 2015L'alimentation des poissons est-elle vraiment écolo ??1014 aff.
  5. 22 Avril 2015Les légumes du jardin sont bon pour votre santé1133 aff.
  6. 16 Avril 2015Le bassin, source de plénitude dans le jardin2352 aff.